Écrivez-nous! 

Pour toutes questions, pour obtenir une formation ou pour réserver une rencontre d'information, n'hésitez surtout pas!

info@servicevieamour.org

Appelez-nous sans frais: 1-866-319-9156           
Visitez notre page
  • Facebook Social Icon

Les types de saignements

Saviez-vous?

Tout saignement inexpliqué doit faire l’objet d’un examen. 

 

La section sur la santé reproductive aborde des anomalies qui peuvent affecter le profil de glaire cervicale et le cycle menstruel et qui doivent faire l’objet d’un examen.

Les types normaux de saignements

La menstruation

La muqueuse qui tapisse l'utérus, appelé endomètre, s’épaissit tout au long de chaque cycle menstruel en réponse à l'hormone œstrogène.

Les niveaux de progestérone commencent à monter un peu avant l'ovulation, modifiant l'endomètre pour le rendre apte à l'implantation d'un ovule fécondé.

Si la conception n'a pas lieu, les niveaux de progestérone et d'œstrogène chutent, provoquant le détachement de la muqueuse et le saignement.

Saignement de poussée œstrogénique

Un saignement de poussée œstrogénique est le résultat de hauts niveaux d'œstrogènes et parfois il se produit avant que le follicule n'ovule.

Il est possible aussi que les follicules ne puissent pas se développer comme ils le devraient et restent dans un état chronique de stimulation de sorte que l'endomètre continue à croître. Quand l'endomètre devient trop important pour sa vascularisation, un saignement de poussée se produit.
 

Un saignement de poussée indique une fertilité potentielle et peut être associé à d'autres symptômes tels qu'une glaire visible ou une sensation de glissement. Le saignement peut perdurer et être abondant, ou il peut n'avoir lieu qu'un jour ou deux et être léger ou sous forme de taches (spotting).

Saignement de privation oestrogénique

Quand un follicule qui contient l'ovule commence à se développer, il produit des œstrogènes, lesquels vont agir sur l'endomètre qui commence à s’épaissir. Mais parfois le follicule ne devient pas complètement mature, et il n'y a pas d'ovulation. Le follicule s'atrésie, et ainsi le taux d'œstrogènes chute, l'endomètre n'est plus nourri et un saignement peut se produire. Ce saignement peut être abondant, peut-être avec des caillots, et il peut soit durer un certain temps soit être léger ou apparaître sous forme de taches (spotting).

Le saignement de privation en œstrogènes peut se produire quand les taux d'œstrogènes sont fluctuants, ce qui peut avoir lieu pendant la puberté, lors de l’allaitement maternel, après arrêt d’une contraception hormonale et à l’approche de la ménopause.

À l'implantation de l'embryon

Ceci peut arriver environ une semaine après la conception quand l'ovule fécondé s’implante dans l'endomètre.